Categories
Politiques Reportage

Des cabanes contre l’autoroute : ZAD à Dannenrod!

Dans le bois de Dannenrod, à 80 km de Francfort, une ZAD s’est formée il y a près d’une année contre la construction d’un tronçon d’autoroute. Des militant-e-s de différents pays se sont joint-e-s à la bataille datant de 40 ans contre ce projet. Nous avons rencontré Ash, activiste de Suisse romande à Dannenrod, pour qu’iel nous parle de son expérience.

Peux-tu nous parler de ce projet d’autoroute?

Nous nous battons contre le dernier tronçon de l’autoroute qui relierait Stadtallendorf à Gemünden/Ohm. Des associations de personnes du coin s’opposent à ce projet depuis ses débuts. Ça a pu retarder, mais jamais arrêter la construction de l’autoroute ainsi que l’expropriation de dizaines d’habitant-e-s. L’automne passé, nous avons commencé l’occupation de la forêt vieille de 300 ans qui allait être rasée pour la construction du tronçon. Cette forêt est particulièrement importante car c’est une réserve d’eau potable : les nappes souterraines seront très impactées par l’implémentation du tronçon, et dans le cas d’accidents de camions transportant de l’essence, l’approvisionnement en eau des 500’000 habitant-e-s sera mis en danger. Le tronçon sera nuisible aux habitant-e-s et à la faune et la flore locale. L’occupation et une plainte déposée par le BUND (membre du même réseau que Pro Natura) l’automne passé ont permis à la forêt d’obtenir un sursis d’un an…

Comment se passe la vie dans votre ZAD et de quelle aide avez-vous besoin ?

Depuis octobre, nous avons construit une vingtaine de cabanes dans les arbres. Nous vivons de récup’ et en essayant d’avoir un impact moindre sur la vie sauvage ni d’exploiter humain  ou autres animaux. On a planté un potager et on utilise l’eau d’une source à quelques mètres de notre village suspendu. Le contact avec les habitant-e-s des villages alentours est bienveillant, des amitiés se sont vite développées, à l’inverse d’autres ZAD comme à Hambach où le rapport entre militant-e-s et habitant-e-s est distant. Nous attendons l’issue du procès mené par le BUND pour savoir si la construction de l’autoroute sera annulée ou repoussée, mais le plus probable est qu’elle continuera dès l’automne. Si à ce moment nous arrivons à avoir beaucoup de monde de toute l’Europe, les autorités ne pourront plus se permettre de nous expulser en silence, ni de continuer la destruction de la forêt. Les Vert-e-s sont au gouvernement dans ce land…! Nous ne pourrons atteindre ces objectifs que par une mobilisation massive et une présence médiatique importante. Si on se contente de saboter quelques machines qui coupent les arbres, le projet sera retardé mais ce ne sera pas suffisant. On aura donc besoin de beaucoup de monde cet automne sur les lieux : venez déjà nous visiter cet été, découvrir la vie sur le lieu et échanger en attendant l’automne !

Tu es parti-e de suisse romande pour aller militer en Allemagne. Pourquoi?

Je suis parti-e pour apprendre les cultures activistes allemandes, intéressantes comme de nombreuses cultures activistes. Les ZAD sont des endroits d’expérimentation de vie en communauté, de sobriété, ce sont des alternatives au capitalisme. En Suisse, le milieu militant se concentre en ville, et ce n’est pas mon truc. Je trouve les militant-e-s de Suisse romande peu cohérent-e-s : ielles font trop clairement la différence entre la personne qui fait de la perma dans un champ sans faire d’activisme, et l’activiste qui achète des sandwichs prix garantie à la fin des actions… Il faudrait relier ces mondes plus activement. J’espère qu’on développera des ZAD en Suisse romande, car ce ne sont pas les grands projets inutiles et imposés qui manquent dans cette région ! 

Informations :

Informations sont sur le site: waldstattasphalt.blackblogs.org. 

Adresse mail (aide, questions): keine-a49@riseup.net. 

Possibilité de débarquer sans prévenir, accueil assuré.

Propos recueillis par Mathilde Marendaz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *