Categories
Politiques Reportage

Retour sur formation à la gouvernance horizontale

Fonctionner sans hiérarchie? Prendre en compte ses émotions? Se partager le pouvoir? Elir sans candidat?

Retour sur weekend de formation : Artisans du Lien  23-24 février 2019 par Eliana, Tim et Augustin

Ce weekend, nous avons tous trois participé à une formation sur la gouvernance horizontale. Cette retraite nous a été présentée par le groupe : “Artisans du Lien” qui était venu à l’EPFL l’année dernière pour une courte présentation. Comme nous avons décidé d’en savoir plus, nous sommes allé passer une agréable fin de semaine au coeur du Valais, à Bramois.

Nous avons l’habitude de nous prononcer sur une idée émanant d’une personne seule.

Le charisme d’un candidat, ou le vote par majorité, si inhérents à la prise de décision dans un  fonctionnement hiérarchique, ne le sont pas dans un système horizontal. Nous avons l’habitude de nous prononcer sur une idée émanant d’une personne seule. La gouvernance horizontale quant à elle, propose qu’une idée individuelle soit partagée afin d’être façonnée, revisitée, et validée à la convenance de tous les individus concernés. La personne qui a initié l’idée ne cherchera pas à la défendre, mais plutôt à la voir évoluer au sein du groupe. Ainsi, les échanges, les réflexions et les remises en question sont les clés de l’aboutissement vers une solution à laquelle tout le monde consent. Tout le processus se construit  par tours de table jusqu’à la convergence des avis par consentement. Ceci ne signifie pas un 100% de oui (consensus) mais un 0% de non (tout le monde peut “vivre avec”). Lorsque l’idée prend une forme qui convient à tous, sa mise en place est discutée. Lorsqu’il faut attribuer des responsabilités pour réaliser ladite idée, une “élection sans candidat” se déroule. Cela ne ressemble donc pas du tout à une campagne politique traditionnelle. En effet, chacun propose à son tour, en considérant les qualités de chacun, la personne qu’il verrait le mieux occuper tel poste. A mesure que la parole avance autour de la table, l’idée circule et se construit jusqu’à ce que les avis convergent vers un choix.

Nous fûmes surpris de la rapidité avec laquelle des décisions pouvaient être prises.

Nous avons mis en pratique cette méthode sous la forme de différents exercices et nous fûmes surpris de la rapidité avec laquelle des décisions pouvaient être prises, ainsi que de la bonne humeur omniprésente. Naturellement il faut que les participants soient ouverts à ce mode de fonctionnement, ce qui était naturellement le cas de nous tous.

La prise de parole étant linéaire dans le cercle, les derniers à parler sont sensiblement plus atteints par ce qui a été dit avant eux. Ceci semble donc biaiser les avis exprimés par ces personnes. Ce système s’approche d’une heuristique dans le sens qu’une solution est atteinte rapidement et sans grand effort. De plus l’analogie de l’optimisation semble pertinente dans le sens où l’on trouve une “solution” qui minimise un seuil d’agacement vu que la totalité des membres peut, à minima, vivre avec la décision.

Mais peut-être que ce biais mentionné, et qui nous paraît problématique, devient tout à fait acceptable dans une gouvernance horizontale. A supposer qu’une solution optimale existe, et que l’assemblée horizontale n’ait pas réussi à y aboutir, ce n’est peut-être pas si grave. Premièrement car la décision s’est passée dans la bonne humeur et tous y ont consenti. Deuxièmement, même si LA solution optimale n’a pas été trouvée, celle choisie n’est pas nécessairement la pire et peut être tout à fait acceptable. Troisièmement, le système étant très flexible et ouvert à toute modification, il sera possible d’adapter et de remettre en question la décision prise durant une prochaine assemblée si une tension est exprimée.

Ce système d’organisation nous a donc paru capable de se focaliser sur de multiples dimensions, évitant ainsi de négliger un aspect (par ex. l’environnement) au profit d’un autre (par ex. le rendement financier). Ce système nous semble ainsi être à la fois plus conscient et plus adaptable. Certainement une piste à explorer pour nous diriger vers un monde plus durable…

Voilà donc les aspects qui nous ont le plus marqué durant ce weekend fort en émotions lors duquel nous avons beaucoup discuté et partagé.

Eliana – Timothée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *